CBC obtient l'approbation du Conseil d'administration pour la transaction concernant ses ventes internationales

23 janvier 2008, Ottawa

Le président-directeur général de CBC/Radio-Canada, Hubert T. Lacroix, a annoncé aujourd'hui que le Conseil d'administration a autorisé la Société à procéder à la vente des droits et des actifs de distribution internationale, actuellement gérés par la Division des ventes internationales de CBC, à Fireworks International.

La transaction, d'abord annoncée le 18 décembre 2007, concerne les droits internationaux sur le catalogue d'émissions de CBC, qui comprend environ 135 titres actifs et 700 heures de programmation télévisuelle de qualité, ainsi que tous les éléments de passif et les créances associés à ce catalogue. L'entente n'a aucun effet sur les droits actuels de diffusion de CBC ou sur ses archives.

« Nous croyons que cette transaction est grandement avantageuse pour CBC, pour les contribuables canadiens ainsi que pour les producteurs, les artistes et les autres intervenants de la programmation, qui auront maintenant de meilleurs débouchés internationaux sur le plan de la reconnaissance et des ventes », a déclaré M. Lacroix. « Selon l'entente, les détenteurs des droits sur les émissions, y compris CBC, pourront ainsi continuer de profiter de ce qui leur revient. Nous avons pris la décision stratégique d'agir rapidement, car il s'agissait là d'une occasion unique de faire connaître les productions canadiennes à un auditoire international élargi, compte tenu de la situation actuelle du marché. »

Le vice-président principal des Services anglais, Richard Stursberg, a déclaré : « Nous avons bien soupesé le recours à un processus accéléré par rapport à certains facteurs, notamment nous avons fait une évaluation complète des actifs en question, nous nous sommes assurés qu'il y aurait le moins de perturbation possible sur l’exploitation, que c'était la meilleure solution pour les employés touchés, que ContentFilm était pour nous un solide partenaire, et nous en avons conclu que c'était la meilleure option. »

« CBC a pris la décision de se retirer du secteur des ventes internationales », a poursuivi M. Stursberg. « Nous savons que nous n'avons pas l'envergure, les ressources, le capital et la tolérance au risque requis pour être compétitifs dans un marché dominé par de grandes entreprises spécialisées. Fireworks et sa société mère, ContentFilm, sont parmi les organisations les mieux connues et les plus respectées de l'industrie, car elles disposent d'équipes importantes de promotion et de ventes à l'échelle internationale. Nous sommes très heureux que le Conseil ait approuvé cette transaction. »

L'entente devrait être signée dans les semaines à venir. Les conditions financières n'ont pas été divulguées.

À propos de CBC/Radio-Canada

CBC/Radio-Canada est le radiodiffuseur public national du Canada et l´une des plus grandes institutions culturelles du pays. Avec ses 29 services offerts sur des plateformes comme la radio, la télévision, Internet, la radio par satellite, l´audio numérique, sans compter son service de distribution de disques et de musique et ses services de messagerie sans fil WAP et SMS, CBC/Radio-Canada est maintenant accessible aux Canadiens à leur convenance.

Grâce à cet éventail de services, CBC/Radio-Canada se fait quotidiennement le témoin de la diversité régionale et culturelle du pays, en anglais, en français et dans huit langues autochtones, ainsi qu´en neuf langues dans son service de radio international, RCI, et dans huit langues dans son service de radio Internet RCI viva, qui s´adresse aux nouveaux arrivants et aux futurs immigrants au Canada.

Outil de soulignement de texte