CBC/Radio-Canada plaide pour une télévision canadienne de meilleure qualité, moins coûteuse et plus accessible

8 avril 2008, Ottawa

CBC/Radio-Canada propose une réforme du système de radiodiffusion qui offrirait aux Canadiens des services de télévision de meilleure qualité et à plus faible coût.

Le radiodiffuseur public national a présenté cet après-midi au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) ses recommandations axées sur les deux points suivants :

  • un noyau de services entièrement canadiens à prix modique, pour permettre à la population de vraiment choisir les services facultatifs canadiens ou étrangers qu’elle désire recevoir;
  • une égalité de traitement, en vertu de laquelle les télédiffuseurs généralistes pourraient tirer des revenus d’abonnement et demeurer ainsi les piliers du système, et également continuer d’offrir une programmation canadienne égale ou supérieure en quantité et en qualité.

« Il est grand temps de rééquilibrer le régime de réglementation pour qu’il soutienne adéquatement les télédiffuseurs généralistes », déclare Michel Tremblay, vice-président, Stratégie et Développement commercial. « Et pour nous, cela veut dire deux choses : offrir aux Canadiens un volet de base à prix modique, composé d’un noyau de services entièrement canadiens, et permettre aux télédiffuseurs généralistes de toucher des revenus d’abonnement. »

Le volet de base serait composé uniquement des services de télévision hertzienne locaux et canadiens, ainsi que des services jugés importants. Tous les autres genres de services, comme les chaînes de télévision américaines, les chaînes à diffusion décalée, les services spécialisés et les chaînes de programmation audio qui sont souvent inclus dans les services de base volumineux et coûteux, seraient offerts au volet facultatif. Avec un volet de base de taille réduite, les consommateurs auraient plus de choix, leur abonnement de base leur coûterait moins cher, et on assurerait la distribution prioritaire d’un noyau de services canadiens.

« Cette approche répond mieux aux objectifs sociaux, culturels et linguistiques de la Loi sur la radiodiffusion, et offre bien plus de convivialité pour le consommateur que le système actuel », ajoute Sylvain Lafrance, vice-président principal, Services français.

CBC/Radio-Canada a également proposé que les télédiffuseurs généralistes reçoivent des droits d’abonnement pour leur permettre de soutenir les initiatives de programmation canadiennes – que ce soit les nouvelles émissions ou les émissions dont l’existence est fragilisée par la diminution des revenus publicitaires. Les distributeurs par câble et par satellite versent déjà des droits d’abonnement aux chaînes spécialisées en échange de leur programmation. Mais les télédiffuseurs généralistes, qui sont pourtant les principaux investisseurs dans les émissions originales de nouvelles et de divertissement présentées à la télévision canadienne, sont aujourd’hui tenus d’offrir gratuitement leur programmation aux entreprises de distribution de radiodiffusion.

« Notre proposition permettrait d’éliminer une vieille injustice et d’établir des règles du jeu équitables », déclare Richard Stursberg, vice-président principal, Services anglais. « Les télédiffuseurs généralistes sont depuis longtemps les piliers du système canadien de radiodiffusion, mais compte tenu des réalités financières, et surtout de la diminution marquée des revenus publicitaires, le système se trouve aujourd’hui menacé. L’accès aux revenus d’abonnement permettrait aux télédiffuseurs généralistes de ne pas s’affaiblir et de remplir leurs obligations, pour le plus grand bien du système de radiodiffusion et de la population, puisque les Canadiens pourraient ainsi continuer à regarder des émissions de nouvelles et des dramatiques canadiennes originales de grande qualité », ajoute M. Stursberg.

C’est à la fois en donnant plus de choix aux Canadiens et en mettant les télédiffuseurs sur le même pied d’égalité que l’on pourra éviter que la programmation canadienne offerte à la population ne recule davantage, en quantité et en qualité.

À propos de CBC/Radio-Canada

CBC/Radio-Canada est le radiodiffuseur public national du Canada et l´une des plus grandes institutions culturelles du pays. Avec ses 29 services offerts sur des plateformes comme la radio, la télévision, Internet, la radio par satellite, l´audio numérique, sans compter son service de distribution de disques et de musique et ses services de messagerie sans fil WAP et SMS, CBC/Radio-Canada est maintenant accessible aux Canadiens à leur convenance.

Grâce à cet éventail de services, CBC/Radio-Canada se fait quotidiennement le témoin de la diversité régionale et culturelle du pays, en anglais, en français et dans huit langues autochtones, ainsi qu´en neuf langues dans son service de radio international, RCI, et dans huit langues dans son service de radio Internet RCI viva, qui s´adresse aux nouveaux arrivants et aux futurs immigrants au Canada.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :

Outil de soulignement de texte