Loi sur l'accès à l'information ― CBC/Radio-Canada répond aux accusations de Sun Media

5 juin 2009

Les journaux de la chaîne Sun Media laissent entendre que « CBC/Radio-Canada se traîne les pieds » face à ses obligations en vertu de la Loi sur l’accès à l’information. Nous tenons à corriger cette affirmation et à présenter les faits.

Les faits

Sun Media est un concurrent de CBC/Radio-Canada.

Lorsque CBC/Radio-Canada a été assujettie à la Loi, en septembre 2007, elle a été confrontée à un raz-de-marée de requêtes. Près de 500 demandes sont arrivées au cours des trois premiers mois. Nous ne pouvions imaginer que CBC/Radio-Canada recevrait plus de demandes en vertu de la Loi sur l’accès à l’information que ce que la BBC avait reçu, lors de la même période, en vertu d’une loi similaire, et ce dans un pays deux fois plus populeux. La BBC a reçu 971 demandes au cours de la première année où elle a été assujettie à une loi similaire.

La grande majorité des demandes que nous avons reçues proviennent d’une seule source qui a révélé publiquement travailler, entre autres, pour le compte de la chaîne Sun Media.

Des demandes peuvent avoir été faites, et certaines l’ont été, pour obtenir une variété de renseignements. CBC/Radio-Canada demeure engagée à respecter l’esprit et la lettre de la Loitout en protégeant certains renseignements d’ordre concurrentiel comme la Loi le permet. De plus, les dossiers qui portent sur les activités journalistiques, créatives ou de programmation de CBC/Radio-Canada  sont expressément exclus de la portée de la Loi.

En raison de sa place de leader dans l’industrie canadienne de la radiodiffusion, CBC/Radio-Canada comprend qu’elle puisse susciter un plus grand intérêt que d’autres sociétés. CBC/Radio-Canada prend ses obligations en vertu de la Loi sur l’accès à l’information très au sérieux et continuera de répondre aux demandes aussi rapidement que possible, de manière transparente et équitable.

Outil de soulignement de texte