CBC/Radio-Canada répond à l'article de Robert Cribb paru dans The Toronto Star.

13 mai 2010 Le 13 mai 2010, certains organes de presse ont fait Ă©cho de la vĂ©rification annuelle rĂ©alisĂ©e par l’Association canadienne des journaux concernant les demandes d’accès Ă  l’information prĂ©sentĂ©es aux institutions gouvernementales. The Montreal Gazette a publiĂ© un article du journaliste Robert Cribb du Toronto Star (l'article a Ă©galement Ă©tĂ© publiĂ© dans le Toronto Starle 15 mai), et qui passe complètement sous silence la rĂ©ponse que nous avons donnĂ©e au journaliste, ainsi que certains Ă©lĂ©ments importants du contexte. Sans cette information, il est tout simplement impossible pour le lecteur de bien comprendre la nature du problème. Voici le point de vue de CBC/Radio-Canada sur cette question.

Dans son article, le journaliste Robert Cribb Ă©crit ce qui suit  : « Vous devrez dĂ©bourser 20 825 $ pour obtenir de la SociĂ©tĂ© Radio-Canada la liste de ses contrats financĂ©s par les fonds publics. » Il poursuit son article comme suit : « GĂ©nĂ©ralement, ces institutions gouvernementales justifient ces frais Ă©levĂ©s, qui peuvent atteindre jusqu’Ă  plusieurs dizaines de milliers de dollars, par le travail important que nĂ©cessite la compilation des dossiers en cause. “ Il s’agit d’une demande d’information de très vaste portĂ©e, Ă©tant donnĂ© le budget annuel de CBC/Radio-Canada qui s’Ă©tablit Ă  1,7 milliard de dollars, et les bureaux qu’elle a dans tout le pays ainsi qu’Ă  l’Ă©tranger, “ a dĂ©clarĂ© Marco DubĂ©, porte-parole de la SociĂ©tĂ©, pour expliquer les frais de 20 825 $ exigĂ©s par la sociĂ©tĂ© d’État pour fournir la liste de ses contrats financĂ©s par les fonds publics.»

Monsieur Cribb ne mentionne pas dans son article la demande qui a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©e Ă  l’origine Ă  CBC/Radio-Canada, et qui se lit comme suit : « Je voudrais obtenir la liste Ă©lectronique de tous les contrats de la SociĂ©tĂ© Radio-Canada, d’une valeur infĂ©rieure Ă  10 000 $, portant autant sur des biens que des services, et pour les exercices 2008-2009 ainsi que 2009-2010 jusqu’Ă  aujourd’hui. Veuillez me transmettre cette information sur fichier Excel ou dans un format similaire. »

CBC/Radio-Canada a rĂ©pondu immĂ©diatement au demandeur pour lui faire savoir qu'une demande de cette envergure pourrait porter sur des milliers de contrats individuels, ce qui exigerait un temps de recherche considĂ©rable par des employĂ©s et se traduirait par des coĂ»ts de main-d'oeuvre importants. Le Bureau de l’AIPRP de CBC/Radio-Canada a suggĂ©rĂ© au demandeur d'ĂŞtre plus prĂ©cis en espĂ©rant rĂ©duire le temps de recherche nĂ©cessaire et les coĂ»ts associĂ©s. Notre suggestion a Ă©tĂ© rejetĂ©e sans explication. Cela a Ă©galement Ă©tĂ© expliquĂ© Ă  M. Cribb qui ne l'a pas mentionnĂ© dans son article.

Le journaliste ayant passĂ© ces faits sous silence sans prĂ©ciser le contexte, il a prĂ©sentĂ© aux lecteurs un article incomplet et qui induit en erreur au sujet de la rĂ©ponse donnĂ©e par CBC/Radio-Canada aux demandes d’accès Ă  l’information qui lui sont prĂ©sentĂ©es.
 

Outil de soulignement de texte