CBC/Radio-Canada corrige des inexactitudes figurant dans un article publié par Sun Media sur le sondage réalisé en 2010 par la Société auprès des leaders d’opinion.

22 juillet 2010

La lettre qui suit a été envoyée aux rédacteurs en chef des journaux Sun Media en réponse à un article intitulé Surprise! CBC report lauds CBC (Surprise! CBC/Radio-Canada chante les louanges de CBC/Radio-Canada), publié le 21 juillet 2010.

Hier, Brian Lilley a expliqué à ses lecteurs que CBC/Radio-Canada réalise tous les deux ans un sondage visant à connaître ce que pensent de notre travail les principaux leaders d’opinion de tout le pays. Il est important de rectifier quelques faits importants concernant ce sondage.

M. Lilley écrit (traduction) : « CBC/Radio-Canada s’acquitte très bien de son mandat en matière de service au public, d’après CBC/Radio-Canada. » Faux. Il s’agissait d’un avis émis par un échantillon statistiquement valide et représentatif des leaders d’opinion de tout le pays, et non par nous.

Il poursuit en disant que nous avons réalisé ce sondage auprès de « 527 leaders d’opinion dont l’écrasante majorité a une opinion positive de CBC/Radio-Canada ». Faux également (d’accord, il ne s’agit peut-être que d’une question de grammaire). Nous avons envoyé ce sondage à près de 2 000 leaders d’opinion, parmi lesquels 527 ont répondu. Certes, les résultats indiquent que la majorité d’entre eux ont une opinion positive de leur radiodiffuseur public, mais nous ne le savions pas avant.

M. Lilley déclare que nous avons dressé la liste des participants à l’interne. Faux. Nous avons confié cette tâche à l’entreprise externe chargée d’effectuer les recherches pour être certains de pouvoir nous fier aux résultats.

Les participants n’ont certainement pas été sélectionnés en raison de l’affection que nous croyons qu’ils nous portent. En fait, plusieurs répondants travaillent pour d’autres entreprises de médias, y compris le propre groupe Sun qui emploie M. Lilley. Nous attachons une grande importance à l’opinion de chacun, qu’elle soit bonne ou mauvaise. D’où ce sondage.

CBC/Radio-Canada a besoin de savoir ce que les Canadiens pensent de notre travail pour pouvoir améliorer les services que nous leur offrons. Ce sondage est une méthode parmi d’autres pour y parvenir, mais ne constitue nullement la seule. Nous sommes chaque jour en interaction avec les Canadiens. Certains répondants ont relevé des points sur lesquels nous devons travailler. Et c’est sur cela que nous nous concentrons actuellement.

Outil de soulignement de texte