Ce que Quebecor ne vous dit pas quand elle attaque le radiodiffuseur public

19 octobre 2011

Depuis plus de trois ans, Quebecor mène une campagne de dénigrement contre CBC/Radio-Canada par l’intermédiaire de ses journaux et, dernièrement, de sa licence pour le réseau de télévision SunNews Network. Mais voici ce que Quebecor ne vous dit pas :

  • Quebecor a reçu plus d’un demi-milliard de dollarsdes contribuables en subventions et avantages directs et indirects au cours des trois dernières années, et ce, sans rendre de comptes aux Canadiens;
  • Quebecor utilise ces fonds publics et sa position dominante dans certaines industries protégées pour engranger des profits records et, pourtant, se plaint que Radio-Canada fasse « concurrence » à son réseau de télévision TVA;
  • Quebecor, par l’entremise de son patron Pierre Karl Péladeau, a envoyé plus d’une douzaine de lettres au premier ministre et à d’autres membres du gouvernement pour se plaindre que Radio-Canada n’achète pas suffisamment d’espace publicitaire dans ses journaux.


Quebecor déclare que nous ne rendons pas de comptes. C’est faux.

  • Nous rendons des comptes au Parlement par l’intermédiaire de notre Plan d’entreprise, de notre Rapport annuel et de nos comparutions devant les comités parlementaires;
  • Nous rendons des comptes au CRTC par l’intermédiaire de nos rapports réglementaires et de nos renouvellements de licence;
  • Nous rendons des comptes au vérificateur général du Canada qui examine nos livres chaque année et qui effectue un examen spécial tous les cinq à dix ans;
  • Nous rendons des comptes aux membres du Conseil d'administration qui sont nommés par le gouvernement pour assurer que la Société gère ses ressources efficacement.
  • Nous rendons des comptes aux Canadiens par l’intermédiaire de notre site web où sont affichées nos dépenses pour les repas, les déplacements en avion et l’hébergement dans les hôtels. Nous publions aussi nos rapports de vérifications, les procès-verbaux des réunions du Conseil d’administration, nos rapports financiers trimestriels, ainsi que plus de 27 000 pages d’information communiquées en vertu de la LAI. Constatez-le par vous-mêmes ici.


Quebecor déclare que nous ne devrions pas avoir recours aux tribunaux pour protéger les sources de nos journalistes et nos stratégies de programmation. Pourquoi?

  • La commissaire à l’information et nous essayons de clarifier les règles qui protègent nos « activités de journalisme, de création ou de programmation ». Cette démarche est légitime.
  • En fait, des ministres et autres représentants de ministères se sont opposé au Commissariat à l’information plus de 180 fois dans le but d’obtenir des éclaircissements à la Loi sur l’accès à l’information.

La promesse de CBC/Radio-Canada aux Canadiens

Nous continuerons d'offrir les grandes émissions canadiennes qu'ils adorent.

Ils verront la valeur de leur investissement dans nos émissions et nos services;

Et nous continuerons de rendre compte de nos activités.

Nous ne nous attendons pas à ce que Quebecor fasse de même.

Nous pensons seulement que vous devriez savoir ce qu’elle ne vous dit pas.

Outil de soulignement de texte