Lettre à la rédaction du Calgary Herald

3 novembre 2011

Objet : CBC plays starring role in enjoying double standard/Radio-Canada : vedette du deux poids, deux mesures, 28 octobre 2011

Nous voudrions respectueusement vous signaler que Susan Martinuk a commis des erreurs dans sa récente chronique sur CBC/Radio-Canada (CBC plays starring role in enjoying double standards, 28 octobre).

En fait, les auditoires de CBC News:The National ont connu une hausse importante. Sa part d’auditoire à CBC Television a augmenté de huit pour cent au cours de la dernière saison et, pour ce qui est de CBC News Network, la première chaîne d’information en continu du Canada, l’auditoire a augmenté d’environ 30 pour cent. Toutes plateformes confondues, l’auditoire deThe National's se situe à environ un million de téléspectateurs chaque soir, un chiffre comparable à ceux des bulletins de 23 h des autres réseaux.

Deuxièmement, CBC/Radio-Canada n’a pas « réclamé plus d’argent » au cours d’une comparution récente devant un comité parlementaire. En réalité, nous avons répété à plusieurs reprises que notre plan stratégique, Partout, Pour tous, dans lequel nous nous sommes engagés à augmenter notre programmation canadienne, à accroître les services locaux et à étendre notre plateforme numérique, sera réalisé en respectant notre cadre financier actuel.

Troisièmement, nous ne « refusons pas délibérément l’accès de l’information (sic) afin que nos dépenses financières demeurent confidentielles ». Nous agissons de façon à la fois responsable et transparente pour ce qui est de nos finances. Nous produisons des rapports publics détaillés tous les trimestres et tous les ans. Nous sommes assujettis à des vérifications régulières et spéciales de la part du vérificateur général du Canada. Nous publions régulièrement les dépenses de nos dirigeants, et notre site web contient plus de 27 000 pages d’information rendues publiques en vertu de la Loi sur l’accès à l’information (disponibles pour le public ici). Vous y trouverez aussi nos lignes directrices pour la publication et une opinion juridique indépendante pour vérifier la validité de notre méthode. Nous avons accompli de grands progrès dans la réduction du volumineux arriéré de demandes d’AAI que nous avons reçues depuis 2007, dont une grande partie a été envoyée de son propre aveu par notre concurrent Quebecor. Nous sommes actuellement devant l’instance appropriée, la Cour d’appel fédérale, afin de clarifier la question de savoir qui devrait avoir accès aux documents définis dans l’article 68.1, qui exclut l’information liée à nos activités de journalisme, de création et de programmation.

Quelles que soient les intentions de Quebecor au sujet de CBC/Radio-Canada, il est important que ses allégations soient mises correctement en contexte pour le bénéfice des lecteurs duCalgary Herald.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :

Outil de soulignement de texte