L'Association canadienne de la télévision communautaire usagers et stations (CACTUS) suggère que CBC/Radio-Canada offre son infrastructure analogique aux communautés

25 mai 2012, Ottawa

Dans un communiqué de presse émis récemment, l’Association canadienne de la télévision communautaire usagers et stations (CACTUS) propose que CBC/Radio-Canada « mette à la disposition du public » son infrastructure de télévision de transmission analogique qui doit être mise hors service le 31 juillet 2012.

CACTUS a fait une analyse erronée de la situation, et son communiqué de presse risque de créer de la confusion parmi les communautés pour ce qui est de la distinction essentielle qui existe entre les pylônes et les émetteurs, et des situations différentes dans lesquelles se trouvent CBC/Radio-Canada et TVO.

Contrairement aux affirmations de CACTUS, CBC/Radio-Canada met hors service seulement une faible portion de ses pylônes. En réalité, la plupart des émetteurs de télévision analogique de la Société sont installés sur des pylônes, dont des parties sont soit louées à une autre entreprise de télécommunications ou de radiodiffusion, soit encore utilisées pour les émetteurs de radio.

Ces quelques sites de pylônes qui doivent être mis hors service seront mis en vente. CACTUS fait une erreur en déclarant que CBC/Radio-Canada « ne prévoit pas consulter les communautés touchées ». En fait, la Société a clairement l’intention de collaborer avec les communautés que l’acquisition de ces sites intéresse pour leurs propres activités de radiodiffusion.

Il convient de noter que l’offre de TVO aux communautés est fondée sur une situation différente de celle de CBC/Radio-Canada, car les actifs de TVO sont généralement situés dans des installations dont la communauté est déjà propriétaire.

Les émetteurs analogiques sont des appareils vétustes qui coûtent de plus en plus cher à exploiter et à entretenir, et ils sont utilisés par de moins en moins de Canadiens – à peine 1,7 pour cent d’entre eux les utilisent encore aujourd’hui.

Étant donné le petit nombre de Canadiens qui utilisent encore de l’équipement analogique, il est peu probable que les communautés soient intéressées à faire les investissements nécessaires pour poursuivre l’exploitation d’un émetteur analogique : location d’espace sur le pylône, consommation d’énergie, coûts d’entretien ainsi qu’acquisition d’une liaison satellite descendante et de l’équipement de décodage numérique-analogique. Mais, si des communautés manifestent de l’intérêt, nous serons heureux de parler du transfert de l’équipement avec elles.

La mise hors service de son réseau de transmission analogique fait partie des mesures annoncées par la Société pour faire face à ses défis budgétaires. Cette mesure permettra à la Société d’économiser 10 millions de dollars par an. La vente des biens qui y sont associés générera des revenus qui seront investis dans la programmation. Cliquer ici pour plus de détails.

À propos de CBC/Radio-Canada

CBC/Radio-Canada est le radiodiffuseur public national du Canada et l'une de ses plus grandes institutions culturelles. La Société est un leader pour joindre les Canadiens sur de nouvelles plateformes et livre une gamme complète de services de radio, de télévision, sur Internet et par satellite. Profondément enracinée dans les régions, CBC/Radio-Canada est le seul radiodiffuseur national qui offre divers points de vue régionaux et culturels en français, en anglais et en huit langues autochtones, en plus de diffuser en sept langues pour ses auditoires à l'étranger.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :
  • Angus McKinnon
    Directeur, Services des communications et porte-parole institutionnel
    tel. 613-288-6235
    cel. 613-296-1057
    angus.mckinnon@cbc.ca

Outil de soulignement de texte