Les faits sur la rémunération incitative

10 septembre 2012, Ottawa

[Ajout] Le 13 septembre, La Presse a publié un article d’Ewan Sauves intitulée Radio-Canada : Bonis en hausse qui contient de l’information erronée concernant le régime de rémunération incitative de la Société.
  1. En fait, la rémunération versée par la Société dans le cadre du régime de rémunération incitative a diminué cette année, passant de 10,3 millions de dollars en 2011 à 9,4 millions de dollars en 2012. (Tel qu'expliqué à La Presse, il reste un petit nombre de paiements à faire en 2012. Cependant, le total à la fin de l’exercice restera plus bas que celui de 2011.)
  2. Il n’y a pas de bonis à CBC/Radio-Canada. Ce que la Société inclut dans la rémunération globale de ses cadres supérieurs, c’est la rémunération incitative qui peut ne pas être versée si les objectifs de rendement ne sont pas atteints.

Que sont les « primes de rendement »?

Il n’y a pas de bonis, ou ce qu’on appelle souvent prime de rendement. Ce qui est inclus dans la rémunération globale des dirigeants est une rémunération incitative. Il s’agit de la portion « à risque » de la rémunération des dirigeants admissibles qui peut être retenue, en totalité ou en partie, si les objectifs de rendement ne sont pas entièrement atteints. Au moment de l’embauche, les dirigeants admissibles sont informés des termes de la portion « à risque » de leur rémunération qui sont basés sur le rendement des objectifs de la Société, de la composante et de l’individu. Des modes de rémunération semblables existent dans d’autres entreprises médiatiques.

________________________________________

Pourquoi la Société offre-t-elle une rémunération incitative?

Identifier une portion « à risque » dans la rémunération des dirigeants admissibles favorise l’adoption d’un cadre de responsabilisation incitant les dirigeants à collaborer à l’atteinte des objectifs annuels de la Société, de la composante et de l’individu. Il s’agit d’une pratique commune dans les organisations publiques comme privées qui veut qu’une partie de la rémunération soit liée aux cibles de rendement. La rémunération des dirigeants de CBC/Radio-Canada, incluant la portion « à risque », est souvent inférieure à la rémunération moyenne offerte dans le secteur privé. CBC/Radio-Canada doit demeurer compétitive afin d’attirer, de recruter et de retenir ses employés.

________________________________________

Combien d’argent la Société verse-t-elle ainsi?

La Société a versé 10,3 millions de dollars en rémunération incitative pour 2010-2011, après avoir obtenu d’excellents résultats sur toutes ses plateformes tant dans les Services anglais que français. Cette somme représente à peu près 1 % de la masse salariale totale de la Société. En août 2012, la Société a versé 9,5 millions de dollars en rémunération incitative pour l’année 2011-2012.

________________________________________

Sur quoi la Société se base-t-elle pour calculer la portion « à risque » de la rémunération?

Le calcul de cette portion de la rémunération se fait en fonction de certains paramètres, notamment la création de revenus, les économies de coûts, la programmation distinctive et les parts d’auditoire. Les cibles sont identifiées à trois niveaux différents – la Société, la composante et l’individu – qui ont tous une influence sur le calcul final.

________________________________________

Qu’arrive-t-il si un gestionnaire admissible n’atteint pas ses objectifs?

Une partie ou la totalité de la portion « à risque » de sa rémunération n’est pas versée. Par ailleurs, un gestionnaire qui éprouve de la difficulté à atteindre le rendement anticipé peut également être remercié de ses services.

________________________________________

Pourquoi n’avez-vous pas éliminé ce type de rémunération dans le cadre des compressions budgétaires?

La rémunération des dirigeants de CBC/Radio-Canada est souvent inférieure à la rémunération moyenne offerte dans le secteur privé. Nous avons choisi de maintenir ce programme pour deux raisons : (1) s’assurer que la rémunération globale de dirigeants de CBC/Radio-Canada reste concurrentielle afin d’attirer, de recruter et de retenir nos employés, et (2) fournir un cadre de responsabilisation pour réussir à atteindre les objectifs annuels de la Société.

À propos de CBC/Radio-Canada

CBC/Radio-Canada est le radiodiffuseur public national du Canada et l’une de ses plus grandes institutions culturelles. La Société est un leader pour joindre les Canadiens sur de nouvelles plateformes et livre une gamme complète de services de radio, de télévision, sur Internet et par satellite. Profondément enracinée dans les régions, CBC/Radio-Canada est le seul radiodiffuseur national qui offre divers points de vue régionaux et culturels en français, en anglais et en huit langues autochtones.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :

Outil de soulignement de texte