Reflet des nouvelles régionales et nationales par Radio-Canada

15 octobre 2012, Ottawa

DANS UN RÉCENT DOCUMENT SOUMIS AU CRTC, LE SÉNATEUR PIERRE DE BANÉ AVANCE QUE RADIO-CANADA NE REMPLIT PAS SON MANDAT EN VERTU DE LA LOI SUR LA RADIODIFFUSION. POUR SOUTENIR SON AFFIRMATION, IL A COMMANDÉ UNE ÉTUDE COMPARANT DEUX ÉMISSIONS D’INFORMATION DIFFUSÉES À LA TÉLÉVISION : LE TÉLÉJOURNAL DE RADIO-CANADA ET THE NATIONAL DE CBC. NOUS CROYONS QU’IL EST IMPORTANT DE PRÉCISER CERTAINS FAITS CONCERNANT LA POSITION DU SÉNATEUR.

  • Juger du respect du mandat de Radio-Canada en fonction d’une seule émission, en l’occurrence Le téléjournal, est trompeur. CBC/Radio-Canada compte de nombreuses émissions d’information diffusées sur une multitude de plateformes, qui répondent aux besoins de régions spécifiques, en plus de permettre le partage des reportages régionaux avec les auditoires nationaux.
  • L’indépendance rédactionnelle de CBC/Radio-Canada est garantie par la Loi sur la radiodiffusion. Les décisions de la rédaction du Téléjournal sont prises en fonction des marchés qu’il dessert. Toute tentative d’imposer des visées politiques à ces décisions politiserait le radiodiffuseur public.
  • Radio-Canada est la seule organisation médiatique de langue française présente dans toutes les régions du pays. Le réseau a 20 stations à travers le pays, dont 11 de l’extérieur du Québec :
    • Treize stations multiplateformes (télévision, radio, web) : Moncton, Regina, Toronto, Ottawa/Gatineau, Vancouver, Winnipeg, Edmonton, Québec, Montréal, Rimouski, Sherbrooke, Trois-Rivières, Saguenay.
    • Et sept autres stations de radio : Halifax, Charlottetown, Matane, Sept-Îles, Rouyn-Noranda, Sudbury et Windsor.
  • L’une des trois priorités de notre Plan stratégique 2015 est d’être présents dans les régions du Canada. Grâce à l’attention renouvelée que nous portons à l’amélioration de nos services régionaux et au financement additionnel que nous avons reçu du Fonds pour l’amélioration de la programmation locale (FAPL), nous avons pu améliorer de manière importante notre service local ces dernières années, notamment de la façon suivante
    • Augmentation de la programmation de nouvelles locales de cinq à sept jours par semaine dans la plupart des marchés au pays.
    • Réintroduction des nouvelles locales pendant les jours fériés dans tous les marchés.
    • Amélioration de la couverture des sports locaux, des événements spéciaux, des élections, des nouvelles de dernière heure et de la météo.
    • Ajout de séries d’affaires publiques, de documentaires, de magazines culturels et d’émissions spéciales qui mettent en valeur des événements locaux importants et rassembleurs.
    • Présence accrue des nouvelles locales au réseau national.
  • Depuis près d’un an, le Comité permanent du Sénat sur les langues officielles examine la question des obligations de Radio-Canada en vertu de la Loi sur les langues officielles et de certains aspects particuliers de la Loi sur la radiodiffusion. CBC/Radio-Canada a participé activement à cette étude. En fait, le CRTC et CBC/Radio-Canada ont répondu en détail aux préoccupations du sénateur de Bané lors de notre comparution comme témoin en avril dernier. Le Comité s’est penché sur la vaste portée des services de Radio-Canada. Nous croyons qu’il s’agit là de la meilleure façon d’aborder cette question. Nous attendons avec impatience la publication du rapport final du Comité.

(*)Voici quelques exemples de la façon dont Radio-Canada reflète le Canada et ses régions pour les auditoires francophones sur ses multiples plateformes :

  • Au moins 33 pour cent du contenu présenté au Réseau de l’information de Radio-Canada (RDI) provient des régions. Par ailleurs, le RDI compte sur des journalistes spécialisés postés partout au pays. Le bulletin de nouvelles présenté deux fois à son antenne à 18 h et à 23 h, Le national, a le mandat de couvrir les actualités régionales. Cette émission d’une demi-heure fait le point du lundi au vendredi sur les nouvelles qui ont dominé l’actualité d’un océan à l’autre, à partir notamment de reportages diffusés sept jours sur sept dans les éditions régionales du Téléjournal.
  • À la Première Chaîne de la Radio de Radio-Canada, toutes les émissions présentées aux heures de grande écoute, soit le matin et l’après-midi au retour à la maison, sont des productions régionales issues de nos stations locales. Cette forte présence régionale nous permet aussi d’assurer, sur nos réseaux nationaux, une meilleure représentation de la vie démocratique, économique et culturelle des différentes communautés du Canada.
  • Le web prend une place de plus en plus importante dans l’offre de CBC/Radio-Canada, en donnant aux auditoires une nouvelle façon d’interagir avec notre contenu, les uns avec les autres et avec leur pays. Nous avons réalisé des investissements en conséquence, par exemple, en mettant en place de nouvelles ressources web dans des stations partout au pays et développant une capacité de géolocalisation pour nos services web et mobiles afin de présenter immédiatement aux visiteurs qui se rendent sur nos sites le contenu qui est le plus significatif pour eux.
  • En télévision, nos stations multiplateformes en milieu francophone minoritaire produisent en moyenne de six à 11 heures de programmation locale chaque semaine. L’essentiel de cette programmation appartient à la catégorie des émissions de nouvelles et d’actualités, mais nous avons aussi réussi à diversifier la production régionale et à l’élargir à d’autres genres, y compris aux productions indépendantes. La totalité de ce contenu est disponible en ligne pour le public de partout au pays et dans le monde.
  • Depuis trois ans, les stations régionales de Radio-Canada ont produit 34 épisodes de la série documentaire Tout le monde en parlait, animée par Guy Gendron, dont 19 ont été réalisés par nos stations en milieu francophone minoritaire.
  • Bon nombre de nos émissions réseau sont parfois diffusées de l’extérieur du Québec. En mars 2012, l’émission culturelle nationale Bouillant de culture était à Vancouver pour marquer le lancement du Prix des lecteurs de Radio-Canada, qui met en vedette les œuvres littéraires d’auteurs de la francophonie canadienne hors Québec, et la finale de cette année a été diffusée en heure de grande écoute, pendant l’émission de Pénélope McQuade. La Télévision de Radio-Canada propose également, dans le cadre de sa programmation réseau, l’émission quotidienne C’est ça la vie, produite à Ottawa et dont le mandat précis est de rendre compte de la vie des communautés francophones de partout au pays. L’émission en est à sa sixième saison.

Outil de soulignement de texte