Lettre au rédacteur en chef: La présence numérique de CBC/Radio-Canada

21 mai 2013

Objet : Article Time to Make the CBC fight fair; The problem with the Mother Corp’s Digital Push de James Cowan, publié dans www.canadianbusiness.com le mardi 14 mai 2013

Monsieur,

J’ai lu avec intérêt l’article de James Cowan sur la présence numérique de CBC/Radio-Canada, mais son analyse de l’influence du radiodiffuseur public sur le paysage médiatique m’a déçu. Quoique bien présentée, son argumentation s’appuie sur une interprétation beaucoup trop étroite de la place qu’occupe le radiodiffuseur public dans le tissu social national.

M. Cowan a raison d’affirmer que notre rôle consiste en partie à faire ce que les diffuseurs privés ne font pas. Toutefois, dans un pays aussi grand, diversifié et peu peuplé que le Canada, il serait impossible de rentabiliser un réseau multimédia national et multilingue consacré au partage de l’expérience canadienne. Le diffuseur public doit non seulement combler l’espace laissé vacant par l’entreprise privée, il doit aussi contribuer à la création d’une conscience et d’une identité communes.

Pour informer, éclairer et divertir nos auditoires, nous devons nous faire le miroir du pays et présenter cette image au plus grand nombre de Canadiens possible, peu importe leur langue, l’endroit où ils vivent et le moment de leur arrivée en sol canadien. Dans cette optique, notre plan stratégique actuel, Stratégie 2015 : Partout, Pour tous, nous amène à devenir plus pertinent, plus régional et plus numérique. Ces objectifs n’ont rien à voir avec une volonté de modifier le paysage médiatique, mais s’inscrivent plutôt dans la reconnaissance de notre fonction de courroie de transmission nationale.

Lorsque le radiodiffuseur public s’enracine dans une ville ou une région, il fait bien plus qu’établir une présence locale : il relie les collectivités les unes aux autres. De la même façon, lorsqu’il lance un nouveau service numérique, il permet à un artiste émergent canadien d’élargir son public, braque ses projecteurs sur un quartier et offre du contenu canadien unique en régions éloignées.

Le radiodiffuseur public s’est transformé, certes, mais cette évolution nous rend plus accessible, plus branché et plus fidèle à notre mission. Nous estimons que c’est une bonne chose.

Veuillez agréer, Monsieur, mes meilleures salutations.

W. B. Chambers, vice-président, Image de marque, Communications et Affaires institutionnelles, CBC/Radio-Canada

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :
  • Angus McKinnon
    Directeur, Services des communications et porte-parole institutionnel
    tel. 613-288-6235
    cel. 613-296-1057
    angus.mckinnon@cbc.ca

Outil de soulignement de texte