CBC/Radio-Canada Ă  l'heure des choix : faits et contexte

9 mai 2014

Le 10 avril dernier, CBC/Radio-Canada a annoncé des réductions budgétaires de 130 millions de dollars, déclenchant l’abolition de l’équivalent de 657 postes à temps plein. Et ce, simplement pour trouver l’équilibre budgétaire pour l’année 2014-2015.

Ces réductions s’ajoutent aux pressions financières de 390 millions de dollars que le diffuseur public a dû gérer depuis 2009. Ensemble, ces compressions ont touché l’équivalent de 2 107 postes à temps plein. Pour bien saisir le contexte entourant ces annonces, voici les faits :

  • À l’heure actuelle, chaque Canadien paie 29 $ par année pour tous les services offerts par CBC/Radio-Canada. La moyenne internationale est de 82 $ par habitant.
  • Des 18 pays occidentaux les plus importants, le Canada se classe au 16e rang (le troisième avant-dernier) pour le financement public par habitant, tout juste devant la Nouvelle-Zélande et les États-Unis.
  • Deux facteurs principaux incitent le diffuseur public à se poser des questions fondamentales pour assurer son avenir : d’abord, une industrie en constante évolution, et un marché publicitaire en baisse.
  • Au cours de la dernière année, le marché de la publicité a régressé globalement d’environ 5 %. Tout indique qu’il ne s’agit pas d’un ralentissement – c’est la nouvelle réalité, parce que les annonceurs s’en vont vers le numérique.
  • Le budget annuel de CBC/Radio-Canada est légèrement supérieur à 1,5 milliard de dollars. Nos crédits parlementaires totalisent environ 1 milliard 34 millions de dollars; le reste provient de nos revenus commerciaux et publicitaires.
  • Nos crédits parlementaires sont renouvelés aux 12 mois, sans prévisibilité, environ 6 semaines avant le début de notre exercice financier.
  • Notre budget de base permanent n’a pas augmenté depuis 1973 autre qu’une augmentation pour refléter, partiellement, l’inflation.

Nous offrons actuellement les services suivants aux Canadiens soit :

  • 88 stations de radio et 27 stations de télévision;
  • Trois services entièrement numériques;
  • Deux chaînes de télévision d’information spécialisées (ICI RDI et CBC News Network);
  • Trois autres chaînes de télévision spécialisées et 11 autres services, incluant des chaînes de musique;
  • Tout ça, dans les deux langues officielles et sur six fuseaux horaires.

Une conversation à l’échelle nationale sur l’environnement des médias au Canada et la place du diffuseur public dans celui-ci est nécessaire. Pour que les Canadiens puissent partager leurs idées quant à la transformation du diffuseur public, nous les invitons à se rendre au cbc.radio-canada.ca/futur.

À propos de CBC/Radio-Canada

CBC/Radio-Canada est le radiodiffuseur public national du Canada et l'une des plus grandes institutions culturelles du pays. La Société est un leader pour joindre les Canadiens sur de nouvelles plateformes et livre une gamme complète de services de radio, de télévision, sur Internet et par satellite. Profondément enracinée dans les régions, CBC/Radio-Canada est le seul radiodiffuseur national qui offre divers points de vue régionaux et culturels en français, en anglais et en huit langues autochtones.

Outil de soulignement de texte