Une déclaration publique d'Hubert T. Lacroix, président-directeur général de CBC/Radio-Canada, concernant l'affaire Jian Ghomeshi

31 octobre 2014

Message aux Canadiens

Je ne sais pas trop par où commencer. Comme vous, j’ai pris connaissance des allégations qui se sont succédé la semaine dernière et qui m’ont choqué, attristé et même mis en colère.

Comme vous le savez sans doute, depuis que CBC a congédié l’animateur radio, Jian Ghomeshi, dimanche dernier, ses avocats ont intenté des poursuites contre nous. Cela limite donc ce que nous avons pu dire à propos des circonstances de son congédiement, mais nous défendrons notre décision. En attendant, je tiens à préciser certains points importants.

J’ai toujours été fier de la manière dont nous, à CBC/Radio-Canada, représentons les valeurs canadiennes et de la façon dont nos ondes servent de plateforme pour promouvoir l’égalité des droits, le multiculturalisme et le respect. Nous avons travaillé fort pour intégrer ces valeurs dans les façons de faire de notre organisation et dans nos relations les uns envers les autres. Comme je l’ai mentionné à un comité parlementaire l’an dernier, nous avons mis en place un solide système de formation et de politiques pour créer un environnement de travail sûr et pour nous permettre d’enquêter et de réagir de manière appropriée en cas d’incident. Cette affaire soulève des préoccupations à l’effet que nos systèmes n’auraient pas été suffisants, et nous en sommes très mécontents.

Je compatis avec les personnes qui se sont senties impuissantes à dénoncer cette situation, ou qui ont essayé de le faire, mais qui se sont senties ignorées. En tant que père de deux jeunes filles, je partage votre frustration.

Comme vous l’avez peut-être appris, nous continuons d’examiner des allégations de comportements inappropriés qui seraient survenus au travail. Nous ferons aussi appel à une firme externe qui possède une expertise spécifique dans ces situations pour mener une enquête indépendante. Nous nous attendons à ce que cette enquête nous permette de cerner des améliorations dans nos systèmes actuels qui pourraient être nécessaires et nous assure un environnement de travail sain. Heather Conway, la vice-présidente principale de CBC, partage mon engagement et ma détermination sur ce point. Une fois que l’enquête sera terminée, nous partagerons les recommandations sur la façon d’améliorer nos politiques et nos procédures avec notre Conseil d’administration, nos employés et les Canadiens.

Nous sommes très préoccupés par les allégations additionnelles qui ont fait surface dans les médias depuis le 26 octobre et sur l’impact de ces événements sur nos employés et sur tous les Canadiens. Nous avons pris l’engagement d’assurer un milieu de travail exempt de toutes les formes de violence et de harcèlement.

CBC/Radio-Canada partage les mêmes valeurs que celles des Canadiens. Nous y ferons honneur.

Personne-ressource pour les médias :
Chris Ball
Premier chef, Affaires publiques, Services anglais CBC
Tél. : 416 205 7831
chris.ball@cbc.ca

Outil de soulignement de texte