Recommandations et réponses - Rapport Rubin

16 avril 2015, Toronto

Voici les neuf recommandations contenues dans le rapport de Janice Rubin et la manière dont CBC/Radio-Canada compte y répondre.

Nous acceptons les conclusions générales du rapport. Nous prendrons les mesures nécessaires pour mettre en œuvre autant de ces recommandations que nous le pourrons, le plus rapidement possible, en collaboration avec nos employés et nos syndicats.

Les discussions préliminaires que nous avons eues à ce sujet avec la Guilde canadienne des médias (GCM) sont positives et constructives, et nous sommes impatients de poursuivre le dialogue.

Certaines de ces recommandations peuvent être mise en oeuvre rapidement, alors que d’autres nécessiteront de plus amples consultations et une approche collaborative. Cela dit, nous sommes déterminés à donner suite à celles-ci.

  • Recommandation no 1 : Réviser et clarifier les politiques énoncées dans nos normes comportementales et, avec la GCM, réviser les clauses de la convention collective qui s’y rapportent.

  • Recommandation no 2 : Formation. Offrir une meilleure formation sur les politiques en vigueur et sur celles qui seront éventuellement modifiées. La formation devrait être adaptée, pertinente et concrète afin que tous les gestionnaires aient la même connaissance de concepts élémentaires comme le harcèlement, la discrimination et le respect en milieu de travail, et sachent à quel moment ils doivent partager leurs préoccupations.

  • Recommandation no 3 : Cette recommandation porte sur l’utilisation des sondages auprès des employés et de « contrôles aléatoires » pour évaluer nos environnements de travail. Nous le faisons déjà dans une certaine mesure, mais nous convenons que nous pourrions en faire plus et le faire mieux.

  • Recommandation no 4 : Offrir une ligne confidentielle dédiée. Nous croyons qu’un tel service pourrait être utile et répondre, en tout ou en partie à une autre recommandation, soit celle d’instituer un ombudsman des employés.

  • Recommandation no 5 : Améliorer nos habiletés relatives aux enquêtes en milieu de travail, ainsi que nos pratiques de collecte et de conservation d’information. Nous sommes d’avis que nous devrions appliquer cette recommandation en collaboration avec les syndicats, et nous souhaitons nous mettre au travail.

  • Recommandation no 6 : Cette recommandation porte sur l’institution d’un ombudsman des employés. Je l’ai mentionnée plus haut. Nous devrons en discuter avec la GCM, mais nous semblons être d’accord sur le principe.

  • Recommandation no 7 : Examen du rôle du réalisateur-coordonnateur. Plus précisément, Mme Rubin aborde le rôle du réalisateur-coordonnateur au sein de l’organisation, et sa responsabilité et sa capacité d’agir en cas d’allégations de comportement inapproprié. Nous sommes tout à fait d’accord et poursuivrons le dialogue avec le GCM.

  • Recommandation no 8 : Compétences relatives au respect en milieu de travail. Mme Rubin nous suggère de veiller à ce que les employés possèdent des compétences clé relatives aux comportements dans le milieu de travail, et de considérer ces compétences comme un vecteur important de leur cheminement de carrière. Nous sommes d’accord et nous déterminerons la meilleure stratégie pour mettre cette recommandation en œuvre.

  • Recommandation no 9 : Créer un groupe de travail avec la GCM pour réfléchir à la question des jeunes, c’est-à-dire des employés qui cherchent à assurer leur avenir professionnel à CBC. Déterminer comment répondre à leurs vulnérabilités et à leurs préoccupations, et comment leur donner l’assurance qu’ils ont droit au même traitement respectueux que les autres. Nous travaillons déjà sur cette question de concert avec le syndicat, et nous sommes persuadés que nous pouvons répondre à ce besoin de manière plus complète. Comme la plupart d’entre vous le savent, le modèle de la GCM est basé sur l’ancienneté, et nous avons dû composer avec plusieurs vagues de réduction de personnel depuis un certain temps. Il va sans dire que cette situation n’est pas unique à notre entreprise, et que le côtoiement de plusieurs générations au travail pose des défis un peu partout.

Informations supplémentaires

Communiqué de presse

Rapport

Outil de soulignement de texte