Le rôle des radiodiffuseurs dans la présentation des débats électoraux

14 mai 2015

Récemment, des affirmations ont été faites à propos du rôle des radiodiffuseurs dans la présentation des débats électoraux aux Canadiens. En ce qui concerne le radiodiffuseur public, nous tenons à préciser certains faits :

  • Une élection est un exercice par lequel l’ensemble des électeurs choisit qui le gouverne. L’ensemble des électeurs devrait par conséquent pouvoir entendre les chefs des partis débattre des enjeux dans un cadre objectif et indépendant.

  • Plus il y a de débats et plus ils sont diversifiés, mieux s’en porte la démocratie. Nous appuyons ce principe.

  • Le consortium des radiodiffuseurs n’a jamais été un groupe exclusif. Les radiodiffuseurs sont libres de s’y joindre ou de choisir une autre approche.

  • Il a été créé pour s’assurer que le plus grand nombre possible de Canadiens – idéalement tous les Canadiens – ont accès au moins à quelques débats organisés selon des règles équitables et non pas en fonction des intérêts d’un parti en particulier. En d’autres termes, d’une manière qui aidera tous les Canadiens à prendre des décisions éclairées lorsqu’ils iront voter.

  • Chaque Canadien a accès à au moins une, sinon toutes les stations des radiodiffuseurs faisant partie du consortium.

  • CityTV est un radiodiffuseur basé en milieu urbain qui compte six stations et Maclean’s a un tirage de plus de 300 000 exemplaires.

  • Radio-Canada rejoint tous les francophones du pays. TVA est un radiodiffuseur axé sur le marché québécois.

  • Leurs débats seront sûrement bien réalisés et intéressants pour leurs auditoires et leurs lecteurs.

  • Mais nous croyons tous qu’une élection concerne tous les Canadiens et pas seulement une partie d’entre eux. Personne ne devrait être laissé pour compte. Il est possible de rejoindre tous les Canadiens, et c’est ce que nous devrions faire.

Outil de soulignement de texte