Lettre ouverte : Une Maison de Radio-Canada tounée vers l'avenir

26 février 2016

Il se dit et s’écrit beaucoup de choses ces jours-ci concernant la Maison de Radio-Canada à Montréal. Il est normal qu’un projet de cette ampleur fasse l’objet d’un débat public et nous sommes ouverts à entendre les commentaires, opinions et suggestions de chacun. Cela témoigne d’un attachement profond envers la Maison et l’institution qu’elle représente.

À ce stade-ci, il nous apparaît cependant important de préciser certains éléments.

La situation actuelle ne peut pas perdurer

Nos installations actuelles sont vétustes et nécessitent des rénovations majeures, estimées à environ 170 millions de dollars. Même une fois rénovées, elles seront encore trop vastes pour les besoins de Radio-Canada, que nous évaluons à environ 400 000 pieds carrés, soit le tiers de l’espace disponible dans l’actuelle MRC. Sans parler de ces immenses stationnements de chaque côté de la tour, qui représentent un potentiel de développement inexploité pour le quartier et la Ville. Mettons-nous d’accord sur le fait que la gestion et le développement immobilier ne font pas partie du mandat du diffuseur public.

La vente des installations fait partie de l’équation envisagée depuis le début du projet. Par ailleurs, il est important de rappeler qu’en 2009, Radio-Canada a conclu, suite à une importante consultation publique, un accord avec la Ville de Montréal pour le développement du site occupé actuellement par la MRC. Cet accord, qui définit entre autres les attentes de la Ville en matière de logements sociaux et communautaires, d’espaces verts et de transport en commun, est toujours en vigueur à ce jour. Ces obligations seront cédées à un éventuel acquéreur.

Consultation en continu

Dès le départ, nous avons travaillé en consultation avec différents intervenants : les gouvernements fédéral et provincial, la Ville de Montréal, l’arrondissement Ville-Marie et les organismes du quartier, entres autres. Cela inclut nos syndicats et nos employés, avec qui nous communiquons à chaque étape du projet. Un dialogue que nous allons poursuivre parce qu’il est essentiel à la réussite de notre projet.

Regarder vers l’avenir

Radio-Canada vit d’abord et avant tout par ses artisans, ceux et celles qui pensent et créent le contenu qui est au cœur du mandat du diffuseur public. Depuis sa création, la MRC est témoin de toutes ces productions qui ont marqué notre imaginaire collectif au cours des quarante dernières années. Imaginer une nouvelle Maison, plus moderne et adaptée à la réalité du 21e siècle, ce n’est pas renier ce riche héritage, au contraire. Notre vision est de bâtir le Radio-Canada de demain. La nouvelle Maison de Radio-Canada à Montréal incarnera cette vision d’un diffuseur public tourné vers l’avenir, mais toujours au service des citoyens.

Louis Lalande
Vice-président principal des Services français
CBC/Radio-Canada

Hubert T. Lacroix
Président-directeur général
CBC/Radio-Canada

Outil de soulignement de texte