Le rapport du troisième trimestre de 2017-2018 de CBC/Radio-Canada maintenant disponible en ligne

1 mars 2018, Ottawa

CBC/Radio-Canada a publié en ligne aujourd’hui son rapport du troisième trimestre de 2017-2018.

« Les Canadiens changent leur façon de consommer les contenus, et CBC/Radio-Canada s’adapte à leurs nouvelles habitudes, a déclaré Hubert T. Lacroix, président-directeur général de CBC/Radio-Canada. Au troisième trimestre, les Canadiens nous ont permis de doubler notre portée numérique deux ans et demi plus tôt que prévu. Ces résultats démontrent que les émissions et les contenus que nous offrons sur nos plateformes numériques trouvent un écho auprès d’eux. Nous allons miser sur ce succès et continuer d’évoluer afin de répondre aux besoins sans cesse changeants de nos auditoires. »

RAPPORT FINANCIER DU TROISIÈME TRIMESTRE AU 31 DÉCEMBRE 2017

Faits saillants financiers du T3

  • Nos revenus ont augmenté de 1,3 % ce trimestre, principalement en raison d’une hausse des revenus publicitaires de Radio-Canada sur toutes les plateformes. Cette augmentation des revenus publicitaires a été en partie contrebalancée par une baisse des revenus d’abonnement attribuable au fait que les Canadiens continuent de réduire leur abonnement à la télévision (tendance à la réduction des services).
  • La hausse de 5,1 % du financement public au troisième trimestre reflète une partie des crédits additionnels pour l’exercice en cours, annoncés par le gouvernement fédéral en mars 2016.
  • Nos dépenses ont augmenté de 2,9 %, une hausse attribuable à nos efforts continus pour diffuser plus de contenus originaux sur toutes nos plateformes cet automne. Nous avons notamment proposé plus d’émissions originales d’arts et de divertissement, enrichi notre offre de services locaux et continué d’investir dans nos capacités numériques.

Cliquez ici pour agrandir l'image

« Ce trimestre, nos revenus ont augmenté de 1,3 %, principalement en raison d’une hausse des revenus publicitaires de Radio-Canada, a indiqué Judith Purves, chef de la direction financière de CBC/Radio-Canada. Nos dépenses ont également augmenté, en raison de notre engagement à investir dans des contenus originaux. »

Le point sur les activités du troisième trimestre

Au troisième trimestre, nous avons apporté des améliorations substantielles au service par contournement de CBC et remanié le site web Radio-Canada.ca. Ces deux plateformes sont mieux adaptées aux appareils mobiles et proposent un large éventail de contenus numériques accessibles facilement.

Par ailleurs, la programmation des fêtes de CBC et de Radio-Canada, très appréciée du public, a clôturé l’année toute spéciale des 150 ans du Canada à la télévision, à la radio et sur les plateformes numériques. Nous avons aussi diffusé durant le trimestre des hommages musicaux à Leonard Cohen et à Gord Downie, et continué ainsi de rassembler les Canadiens.

L’indicateur sur la diversité des embauches externes a fait un bond remarqué ce trimestre pour atteindre 25,0 %, un taux supérieur à notre objectif pour 2020 et à notre cible annuelle de 23,2 %. Nous continuons de progresser dans l’embauche de membres des minorités visibles, d’Autochtones et de personnes handicapées.

Enfin, la ministre du Patrimoine canadien a annoncé la nomination de cinq nouveaux membres au Conseil d’administration de CBC/Radio-Canada. Le président du Conseil, Rémi Racine, et le président-directeur général, Hubert T. Lacroix, ont accepté de rester en poste jusqu’à ce que leurs successeurs soient nommés plus tard cette année.

Le rapport trimestriel de CBC/Radio-Canada est accessible dans la section des rapports financiers de notre site web institutionnel.

Rapprochement du résultat en IFRS avec le résultat d’exploitation sur une base courante pour le troisième trimestre :

Cliquez ici pour agrandir l'image

CBC/Radio-Canada définit le résultat d’exploitation sur une base courante comme le résultat net en IFRS diminué des ajustements pour les dépenses qui n’exigent pas le décaissement de fonds d’exploitation sur une période d’un an et des ajustements pour les revenus qui ne génèrent pas de fonds d’exploitation sur une période d’un an. La direction se sert de cette mesure régulièrement pour suivre la performance de la Société et pour tenir le budget de la Société en équilibre constant avec les crédits parlementaires. Nous considérons qu’elle constitue une information complémentaire utile pour les lecteurs de nos rapports financiers, même s’il est vrai qu’elle n’a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS et qu’il est peu probable qu’elle puisse être comparée avec les mesures présentées par d’autres entreprises.

Un ajustement est effectué pour éliminer les dépenses sans effet sur la trésorerie au titre des régimes de retraite et des autres avantages du personnel postérieurs à l’emploi, qui représentent l’excédent des dépenses calculées selon les IFRS sur les cotisations monétaires réelles de l’exercice. Des ajustements concernent également d’autres éléments hors trésorerie, comme l’amortissement et la mise hors service d’immobilisations corporelles; l’amortissement du financement des immobilisations différé; et les congés annuels non budgétaires. D’autres postes moins significatifs principalement reliés aux avantages du personnel, auxquels des fonds ne sont pas affectés ou qui ne génèrent pas de fonds dans la période considérée, sont ajustés aux fins du rapprochement du résultat net avec le résultat d’exploitation sur une base courante.

Outil de soulignement de texte