L'entente de principe approuvée par 81 % des employés membres du SCRC

23 septembre 2018

Suite au vote qui s’est déroulé samedi et dimanche, les employés membres du SCRC se sont prononcés en faveur de l’entente de principe intervenue dernièrement entre CBC/Radio-Canada et le Comité de négociation syndical. Le diffuseur public se réjouit de ce résultat, qui survient après deux ans et demi de négociation. Une rencontre sera organisée prochainement pour officialiser la ratification de la nouvelle convention collective. Celle-ci entrera alors en vigueur et constituera le contrat de travail pour les trois (3) prochaines années, soit jusqu’en 2021.

Pour CBC/Radio-Canada, cette nouvelle convention sera profitable à l’organisation comme à ses employés, en cette ère où les médias sont en pleine mutation et doivent s’ajuster rapidement aux habitudes de consommation des auditoires. Elle permettra entre autres à l’entreprise de demeurer compétitive et pertinente et d’être plus flexible dans ses opérations.

« Ce nouveau contrat de travail ne pourra être un succès sans l’apport et la collaboration de tous, a souligné Michel Bissonnette, vice-président principal de Radio-Canada. C’est en travaillant ensemble, comme nous savons si bien le faire, que nous parviendrons à enrichir la vie démocratique des citoyens partout au pays, à offrir des contenus canadiens originaux et audacieux. C’est en étant un radiodiffuseur public moderne, tourné vers l’avenir et en phase avec les besoins de toutes les communautés, que nous demeurerons à l’avant-garde de la création au Canada pour les prochaines années. La nouvelle convention collective nous permettra d’avoir les moyens de nos ambitions. »

« Au cours des prochaines semaines, nous veillerons à ce que la transition entre les anciennes conventions collectives et la nouvelle se fasse le plus aisément possible. Nous continuerons de travailler avec les employés au maintien d’un sain climat de travail, afin que tous puissent contribuer pleinement à la réussite du radiodiffuseur public de demain », a conclu Michel Bissonnette.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :

Outil de soulignement de texte