Notes pour une allocution de Catherine Tait, présidente-directrice générale, à l’assemblée publique annuelle

25 septembre 2018

(LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI)

Je suis aussi très heureuse d’être à Edmonton et de vous accueillir à notre assemblée publique annuelle 2018.

Depuis mon arrivée à CBC/Radio-Canada en juillet dernier, j’ai entrepris ce qu’on pourrait appeler une tournée d’écoute et d’apprentissage. J’ai rencontré nos employés et nos parties intéressées d’Ottawa, de Toronto, de Montréal, de Thunder Bay, d’Iqaluit et de Vancouver, hier.

Aujourd’hui, nous sommes ici pour vous rencontrer. Je veux savoir ce que vous pensez de nos services — c’est important pour nous.

Ce que j’ai entendu jusqu’à maintenant, c’est que les Canadiens tiennent à leur diffuseur public, aujourd’hui plus que jamais.

Les Canadiens comptent sur nous; pour avoir de l’information fiable sur leur communauté et sur le monde; pour avoir un endroit où ils peuvent dialoguer dans un climat civilisé et respectueux sur des enjeux qui sont importants pour eux – que ce soit à la radio, à la télévision ou en ligne; et pour avoir une plateforme où ils peuvent entendre et raconter de formidables histoires canadiennes.

Je pense à la série de journalisme d’enquête de CBC Edmonton qui a investigué sur Pure North. Cette enquête, qui a duré 14 mois, a permis de lever le voile sur la façon dont les fonds publics étaient dépensés et l’impact sur la santé des Albertains. Cette enquête a poussé le gouvernement à agir. La série a été mise en nomination pour le prestigieux prix Michener, qui reconnaît l’excellence en journalisme d’intérêt public au Canada. Et c’est précisément de quoi il s’agit : du grand journalisme de service public. Dans votre communauté.

Je pense naturellement à Radio-Canada Alberta; un service indispensable pour les Franco-Albertains – comme l’est Radio-Canada pour de nombreux francophones à travers le pays. Nous croyons qu’il est important que les francophones hors Québec et les Québécois anglophones aient accès à un média qui raconte leurs histoires.

J’aimerais souligner que l’équipe de Radio-Canada Alberta recevra le prix Impact provincial décerné par l’Association canadienne française de l’Alberta pour récompenser une institution qui s’est démarquée par ses actions sur le développement global de la francophonie albertaine. Félicitations!

C’est exactement ce que fait votre diffuseur public. Au service des Canadiens, avec 88 stations de radio, 27 stations de télévision, 41 sites web régionaux; des balados extrêmement populaires (les balados de CBC sont téléchargés 16 millions de fois par mois!); la nouvelle plateforme numérique CBC Kids News; CBC North qui offre ses services aux habitants des territoires canadiens et du Nord du Québec; et deux grands services de visionnement en ligne : ICI TOU.TV, maintenant considéré comme le pendant francophone de Netflix au Canada, et bientôt le nouveau CBC GEM. CBC/Radio-Canada est l’enseigne où logent les meilleures histoires canadiennes provenant de partout.

***

Ce que je retiens de mes conversations avec les Canadiens, c’est que notre mandat, qui consiste à informer, à éclairer et à divertir les Canadiens, est plus pertinent que jamais. Oui, notre avenir passe par le numérique. C’est là où sont les Canadiens.

Les balados, Facebook Live et les réseaux sociaux sont quelques-unes des nouvelles avenues que nous empruntons pour amener les Canadiens à créer des liens entre eux. Pour de nombreux Canadiens toutefois, la télévision et la radio sont encore ce qui les unit. Et nous devons être là aussi pour eux.

Comme vous le savez probablement, le gouvernement a entrepris de moderniser les lois sur la radiodiffusion et les télécommunications pour qu’elles tiennent compte du paysage médiatique d’aujourd’hui. Nous occupons une place importante dans ce processus. Je veux savoir quelle valeur les gens accordent à la radiodiffusion publique et comment mieux faire à l’avenir.

L’important, c’est que vous vous reconnaissiez dans votre diffuseur public.

C’est ce qui m’amène à vous parler du thème de notre assemblée publique : la diversité et l’inclusion. C’est quelque chose d’important pour chacun de nous, mais c’est avant tout essentiel pour un diffuseur public. On doit absolument incarner ces valeurs pour bien servir les Canadiens.

Nous réussissons bien à donner une voix à tous les Canadiens sur nos ondes; ils peuvent, y compris les enfants, se reconnaître dans le diffuseur public.

Jusqu’à maintenant cette année, nous avons embauché plus d’Autochtones, de membres des minorités visibles et de personnes handicapées que par le passé. Les nouvelles embauches externes issues de la diversité représentaient 27,2 % au premier trimestre de 2018-2019. C’est notre meilleur résultat pour un premier trimestre depuis que nous avons commencé à mesurer cet indice. Nous sommes aussi un précurseur de la parité hommes-femmes dans l’industrie canadienne des médias : 48,9 % de nos employés sont des femmes.

Mais les chiffres ne disent pas tout. Si nous voulons être votre diffuseur public, nous devons rassembler une variété de talents qui reflètent la richesse de ce pays; les points de vue, les expériences et la diversité de ses habitants.

Cela étant dit, je suis heureuse de participer au lancement de notre nouveau Plan sur la diversité et l’inclusion 2018-2021.

Ce plan établit des objectifs clairs, des cibles à atteindre et la façon d’y parvenir. Il s’appuiera sur ce que nous avons fait jusqu’ici et améliorera nos contenus, notre culture organisationnelle et nos effectifs.

Nous ne pensons plus uniquement en termes de résultats ou d’obligations réglementaires, mais plutôt en fonction du genre d’organisation que nous devons être pour mieux vous servir.

***

Je veux entendre ce que vous avez à dire, mais avant de commencer la discussion, je tiens à remercier nos animateurs de cette année : Andrew Chang du National et Myriam Fehmiu d’ICI MUSIQUE.

Je veux aussi remercier à l’avance les membres de notre panel (Paul, Padminee, Patricia et James) qui nous donneront leur point de vue sur l’inclusion dans la mise en récit des histoires.

J’ai hâte de commencer notre discussion.

Outil de soulignement de texte