AR

Association des réalisateurs (AR)

CBC/Radio-Canada et l’AR signent la nouvelle convention

Publié - 8 décembre 2016

Montréal, le 8 décembre 2016 - Les représentants de CBC/Radio-Canada et de l’Association des réalisateurs (AR) se sont réunis, hier, pour ratifier la nouvelle convention collective. Celle-ci sera en vigueur jusqu’en décembre 2019.

On reconnaît à l’avant-plan, de gauche à droite, Louis Lalande, Vice-président principal de Radio-Canada, Alexandre Bernard, réalisateur et membre de l’exécutif de l’Association des réalisateurs (AR) ainsi que Richard Jacques, Conseiller syndical.


L’entente de principe approuvée par les membres de l’Association des réalisateurs

Publié - 1 décembre 2016

Le 1er décembre 2016 – Réunis en Assemblée générale le 28 novembre, les réalisateurs membres de l’AR se sont largement prononcés en faveur de l’entente de principe intervenue entre les parties le 10 novembre dernier. La nouvelle convention collective, qui tient compte du contexte médiatique actuel et des besoins exprimés de part et d’autre au cours de la négociation, sera officiellement ratifiée par les représentants de CBC/Radio-Canada et de l’AR, le 7 décembre. D’une durée de cinq (5) ans, elle sera en vigueur du 16 décembre 2014 au 15 décembre 2019.


Entente de principe entre CBC/Radio-Canada et l’AR

Publié - 10 novembre 2016

Le 10 novembre 2016 - CBC/Radio-Canada et l’Association des réalisateurs (AR) sont heureux d’annoncer qu’une entente de principe est survenue aujourd’hui, suite à une période de négociation intensive. Le climat à la table de négociation a été respectueux tout au long de cette période. La Société, comme le syndicat, étaient activement engagés à faire progresser les discussions de façon constructive.

Au cours des prochains jours, les représentants des parties vont procéder à la révision des textes. Par la suite, l’AR convoquera une assemblée générale pour présenter et soumettre l’entente de principe au vote des membres.

D’autres développements seront partagés ultérieurement.


CBC/Radio-Canada et l’AR retirent leurs recours devant la Cour d’appel fédérale et le CCRI

Publié - 15 septembre 2016

Le 15 septembre 2016 – Suite à l’entente survenue en juillet dernier sur les modalités de poursuite de la négociation, les représentants de CBC/Radio-Canada et de l’Association des réalisateurs (AR) se sont rencontrés les 7 et 8 septembre pour planifier la reprise des pourparlers.

Lors de ces rencontres, les parties se sont entendues pour régler à la table de négociation l’ensemble des questions et des enjeux en suspens. Par conséquent, CBC/Radio-Canada et l’AR ont, d’un commun accord, décidé de retirer leurs recours respectifs devant la Cour d’appel fédérale ou le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI). Cette décision a été prise dans l’objectif de donner toutes les chances à la conclusion d’une entente. Le diffuseur public et l’AR ont également convenu d’un plan de travail pour la poursuite de la négociation. Tel qu’annoncé en juillet, celle-ci reprendra de façon intensive, du 11 octobre au 10 novembre, toujours en présence des médiateurs.


Poursuite de la négociation entre CBC/Radio-Canada et l’AR

GALLERY

Publié - 13 juillet 2016

This gallery contains 1 photo.

Communication conjointe de CBC/Radio-Canada et de l’AR

Les pourparlers entrepris la semaine dernière entre l’Association des réalisateurs et CBC/Radio-Canada visant à établir les modalités de poursuite des négociations entre les parties ont été complétés le mardi 12 juillet 2016 avec l’aide des médiateurs.

Une entente est survenue sur la reprise des négociations du 11 octobre au 10 novembre et ce, toujours en présence des médiateurs.

Afin de permettre la poursuite des discussions, CBC/Radio-Canada a retiré son offre globale et finale déposée le 23 juin dernier. Les parties se réuniront au début septembre pour établir un plan de travail visant la poursuite des négociations.

Les parties se sont entendues pour ne pas exercer leur droit de grève ou de lock-out avant et pendant la période intensive de négociation sauf dans l’éventualité où le processus prendrait fin avant les dates fixées. CBC/Radio-Canada et l’Association des réalisateurs s’engagent aussi à maintenir les échanges dans la plus stricte confidentialité durant la période de négociation intensive.

Les parties se sont engagées à fournir les meilleurs efforts afin d’en arriver à une entente globale négociée.


Mise à jour – négociation avec l’AR

Publié - 6 juillet 2016

Le 6 juillet 2016 - Le 3 juillet dernier, CBC/Radio-Canada a transmis à l’AR une proposition par laquelle un retour était demandé au plus tard le 5 juillet, 17 h. Depuis l’envoi de cette proposition, de sérieuses discussions ont eu cours avec des représentants syndicaux. Ceux-ci ont démontré quelques signes d’ouverture sur des sujets importants.

En conséquence, les parties ont convenu de se rencontrer mardi le 12 juillet, en présence des médiateurs. Cette rencontre devra permettre de s’entendre sur une « feuille de route » et de déterminer un encadrement rigoureux afin de poursuivre intensivement la négociation. Ce document devra entre autres comprendre les sujets à aborder et les échéanciers requis pour en traiter. Les enjeux demeurent les mêmes et devront être négociés en bonne et due forme. Sans entente concrète mardi prochain, le diffuseur public devra évaluer les possibilités prévues au Code canadien du travail et statuer sur la suite des choses.


Proposition de CBC/RC pour poursuivre la négociation avec l’AR

Publié - 4 juillet 2016

Voici le contenu intégral d’une lettre acheminée hier, dimanche 3 juillet 2016, au président de l’Association des réalisateurs (AR), M. Georges Amar. Cette lettre comporte une proposition dont l’objectif est de permettre une entente et ainsi éviter la possibilité d’un conflit de travail.

——————————–

Montréal, le 3 juillet 2016

Monsieur Amar,

La présente communication fait suite à la lettre que vous nous avez adressée mercredi le 29 juin dernier. Cette lettre confirme que l’Association des réalisateurs rejette l’offre globale et finale ayant été soumise par Radio-Canada le 23 juin. De plus, elle confirme votre intention de ne pas la soumettre à vos membres afin que ces derniers puissent se prononcer sur son contenu alors qu’il traduit pourtant notre démarche sérieuse de prendre en considération, de façon juste et équitable, les intérêts manifestés par les parties.

Bien que votre lettre contienne plusieurs éléments inexacts sur la légalité de notre offre que nous considérons légale et conforme au Code canadien du travail, au déroulement des séances de négociation, à l’étendue des sujets discutés et à la disponibilité des membres du comité de négociation de Radio-Canada, notre intention aujourd’hui est de vous proposer une alternative qui, nous l’espérons, permettra aux parties de s’entendre sur le contenu d’une nouvelle convention collective.

Ainsi, dans l’espoir d’éviter la possibilité d’un conflit de travail, nous vous proposons d’intensifier nos pourparlers. Dans la semaine du 11 juillet, notre comité sera disponible afin de poursuivre intensivement les négociations. Évidemment, nous comptons poursuivre ces négociations avec l’aide des médiateurs du Service fédéral de médiation et de conciliation. À ce sujet, nous avons validé leur disponibilité et pouvons compter sur leur habituel et précieux soutien.

Pour assurer toutes les parties du bon déroulement de la négociation, nous vous demandons de nous soumettre, avant le 8 juillet en fin de journée (17 h), une offre globale. Ceci nous permettra de poursuivre les discussions avec une plus grande efficacité.

Comme président de l’Association des réalisateurs, nous croyons qu’il est de votre devoir de partager ce geste d’ouverture avec les employés de Radio-Canada qui sont membres du syndicat que vous représentez. Nous souhaitons une confirmation de vos intentions avant le mardi 5 juillet (17 h). Radio-Canada espère toujours pouvoir compter sur la disponibilité et l’ouverture de votre comité de négociations.

À défaut de répondre positivement à la présente proposition, nous évaluerons l’ensemble des possibilités prévues au Code canadien du travail.

Non classé


Les représentants de l’AR rejettent unilatéralement l’offre de CBC/Radio-Canada

Publié - 30 juin 2016

Le 30 juin 2016 – Les représentants de l’Association des réalisateurs (AR) ont informé le diffuseur public de leur décision de refuser de soumettre au vote des réalisateurs l’offre globale et finale déposée le 23 juin dernier. Cette offre s’insérait dans un processus de négociation conforme au Code canadien du travail. Ceux-ci ne pourront donc malheureusement pas se prononcer sur son contenu, comme CBC/Radio-Canada le souhaitait. La Société est bien sûr déçue et regrette cette décision des représentants de l’AR.

Dans les circonstances, toutes les options seront évaluées dans les prochains jours, y compris celle d’avoir recours au droit au lockout acquis le 15 mai dernier, toujours en vertu du Code canadien du travail.

Pour nous écrire : radio-canada.negos@radio-canada.ca Posted in AR


Publication du Devoir sur la négociation avec l’AR : Précisions de CBC/Radio-Canada

Publié - 27 juin 2016

Suite au texte publié ce samedi 25 juin dans Le Devoir portant sur la négociation avec l’AR, nous souhaitons apporter quelques précisions importantes.

Contrairement à ce qui est soutenu dans cet article par le président du comité de négociation de l’AR, tous les sujets d’importance ont été abordés à la table de négociation. C’est ce qui nous a d’ailleurs permis de faire une première offre globale le 9 juin, pour ensuite l’ajuster en fonction des commentaires reçus et déposer une offre globale et finale, le 23 juin. Celle-ci comprend des avantages concrets pour les employés dont, entre autres :

  • Des augmentations pleinement rétroactives à décembre 2014 et s’appliquant au fonds de pension des réalisateurs : 1,4% + 0,1% au Fonds de soin de santé. Une progression salariale plus rapide pour les employés : de 18 à 15 échelons de salaire.
  • La création de 25 nouveaux postes permanents, dont une partie importante au Centre de l’information (CDI) : le ratio de réalisateurs permanents passerait ainsi de 65% à 90%.
  • Reconnaissance du rôle des réalisateurs dans la valorisation numérique de contenus télé ou radio.
  • Les réalisateurs demeurent responsables des éléments de conception, de production et de réalisation.
  • La création d’un comité de travail pour traiter des questions d’inter-unités.

Toujours dans l’article du Devoir, le président du comité de négociation de l’AR «s’explique mal le sentiment d’urgence qui se dégage de l’attitude de Radio-Canada». Pour notre part, nous croyons qu’après la tenue de 25 rencontres, le dépôt d’une offre globale et celui d’une offre globale et finale, le temps est venu de s’entendre sur une nouvelle convention. D’autant plus que la convention actuelle est échue depuis 2014.

Comme relevé à la fin du texte du Devoir, il est vrai de dire que nous désirons être une organisation plus souple. Nous ne sommes pas un cas d’espèce : toutes les entreprises comme la nôtre ont la responsabilité de tenir compte de la réalité d’aujourd’hui, de prendre le virage numérique et de s’adapter aux besoins des auditoires. En ce sens, nous ne pouvons simplement reconduire les clauses existantes de la convention collective, dont plusieurs éléments n’ont pas été revus depuis des années. Nous avons le devoir de la mettre à jour, tout en tenant compte des besoins des employés.

Nous croyons que l’offre soumise jeudi dernier est tout à fait acceptable pour les deux parties. Nous souhaitons que les employés puissent rapidement en prendre connaissance et voter sur son contenu en toute connaissance de cause. Les représentants de l’AR doivent nous revenir avec leurs intentions ce mercredi 29 juin, 17 h.

Pour nous écrire : radio-canada.negos@radio-canada.ca


CBC/Radio-Canada continue de choisir le dialogue

Publié - 10 mai 2016

Le 10 mai 2016 – Malgré que les discussions aient progressées positivement lors des rencontres de médiation des 5 et 6 mai (un accord, le premier depuis le début de la négociation, étant même survenu sur l’un des sujets abordés), les représentants de l’AR ont déposé une « lettre d’entente » dans laquelle il est proposé de suspendre les pourparlers sur des sujets d’importance, plus particulièrement celui du rôle et des responsabilités des réalisateurs. L’argumentaire soumis est le suivant : il faut attendre la décision de la Cour d’appel fédérale sur les contestations logées par la Société suite aux décisions du Conseil canadien des relations industrielles (le « CCRI ») sur la révision des unités syndicales, avant de traiter de ces thèmes. Les représentants de l’AR ont par ailleurs indiqué avoir l’intention d’interrompre unilatéralement les négociations avec CBC/Radio-Canada advenant que celle-ci refuse la « lettre d’entente ».

CBC/Radio-Canada ne peut accepter de telles méthodes. Les représentants de l’AR ont été avisés de cette position puisque, dans leur ultimatum, ils avaient en outre exigé un retour aujourd’hui, à midi. La Société espère sincèrement que l’AR verra à réviser sa position relative à l’interruption unilatérale des négociations, qui serait fort malheureuse dans les circonstances.

La Société se conforme au certificat d’accréditation de l’AR

Le certificat d’accréditation de l’AR, tel que modifié par le CCRI dans sa décision, s’applique dans les faits depuis octobre 2015 et CBC/Radio-Canada s’y conforme. Il est vrai que deux (2) demandes de contrôle judiciaire ont été logées à ce sujet et que la Cour fédérale d’appel doit se prononcer, mais cela ne devrait aucunement nuire à la poursuite des pourparlers.

Pour être en mesure de cerner adéquatement la portée souhaitée par l’AR dans l’application du certificat d’accréditation, il faut que ses représentants nous partagent leur vision, que le dialogue prenne forme, que des textes puissent être échangés. Or, malgré plusieurs tentatives, peu d’ouverture a été observée pour permettre à la Société de bien comprendre la position de l’AR et ainsi faire progresser les choses dans le bon sens.

Plus de dates pour augmenter les chances de s’entendre

Comme diffuseur public, nous négocions de bonne foi. Il faut discuter de tous les thèmes, tant ceux du syndicat que ceux de l’employeur. Rien ne devrait empêcher la négociation. La Société réitère sa volonté d’établir un dialogue sérieux et de se parler ouvertement de tous les sujets. C’est d’ailleurs pourquoi d’autres dates de rencontres ont été réclamées à maintes reprises depuis le début de la négociation, sans succès.

Obtention des droits de grève et de lock-out

Conformément aux dispositions du Code canadien du travail, les parties obtiendront les droits de grève et de lock-out le 15 mai 2016. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’un droit est acquis qu’il est utilisé. Encore une fois, la volonté de CBC/Radio-Canada est de discuter et d’identifier, avec l’AR, des compromis qui permettront une entente. Sept (7) autres séances de médiation sont prévues au calendrier d’ici le 23 juin. Nous nous présenterons à chacune des rencontres avec la même attitude d’ouverture nécessaire au compromis. Si d’autres séances sont ajoutées, les membres du comité de négociation de la Société dégageront les disponibilités requises.

Pour nous écrire : radio-canada.negos@radio-canada.ca


Outil de soulignement de texte