Opinion

  • Expression d'opinions

    Nos émissions et nos diverses plateformes favorisent l’expression de perspectives ou de points de vue particuliers. Ce type de contenu enrichit le débat public sur les sujets de l’heure et en améliore la compréhension.

    Lorsque nous diffusons des émissions, des segments d’émissions ou des contenus numériques qui présentent une opinion ou un point de vue unique, nous veillons à offrir une diversité de perspectives sur le sujet à l’échelle du réseau ou de la plateforme concernée, et ce, dans un délai opportun.

    Quand nous choisissons de présenter un point de vue particulier :

    • Il doit être clairement identifié;
    • Il ne doit pas déformer d’autres points de vue.

    En vertu du principe d’impartialité, un journaliste ne peut exprimer d’opinion personnelle sur des sujets controversés, sauf s’il est désigné comme chroniqueur d’opinion.

  • Chroniqueurs d’opinion

    Exceptionnellement, le directeur général de l’Information peut désigner des chroniqueurs qui ont la liberté d’exprimer des opinions personnelles appuyées sur les faits.

    Dans le but de protéger l’intégrité de notre journalisme, un chroniqueur d’opinion s’en tiendra à ce rôle, qui sera clairement identifié sur nos plateformes.

  • Invités et commentateurs

    Radio-Canada offre dans ses émissions toute une gamme de commentaires et d’opinions sur des sujets importants.

    L’équilibre est atteint, avec le temps, grâce à la présentation de perspectives et de points de vue multiples qui reflètent une diversité d’opinions.

    Afin que le public puisse pleinement comprendre le point de vue d’un invité ou d’un commentateur, il est important de mentionner ses liens d’association ou d’affiliation, ou encore, ses intérêts particuliers.

  • Journalistes des nouvelles et des affaires publiques

    Nous sommes guidés par le principe d’impartialité.

    Nous offrons à notre public les perspectives, les faits et les analyses dont il a besoin pour comprendre un enjeu ou un sujet d’intérêt public.

    Les journalistes de Radio-Canada n’expriment pas leurs opinions personnelles. Cela a pour but de protéger l’impartialité du diffuseur public et de permettre aux journalistes d’explorer un sujet avec ouverture et sans parti pris.

    Nous respectons ces normes, peu importe le lieu où nous diffusons, que ce soit sur les plateformes de Radio-Canada ou dans d’autres médias extérieurs à Radio-Canada.

  • Analyse

    Un journaliste de nouvelles ou d’affaires publiques peut présenter une analyse.

    L’analyse s’appuie sur les faits, les preuves et l’expertise du journaliste et elle peut mener à tirer des conclusions.

    Le but de l’analyse est d’offrir des balises à l’auditoire : ce n’est pas un moyen d’exprimer les préférences ou les opinions personnelles de son auteur.

  • Public

    Nous donnons aux membres du public la possibilité d’exprimer leurs opinions afin de mieux refléter la diversité des points de vue et des intérêts des Canadiens.

    Quelle que soit leur forme – commentaires en ligne, boîtes vocales, tribunes téléphoniques ou contributions électroniques – et peu importe la plateforme sur laquelle ils sont diffusés, les commentaires du public sont distincts de notre contenu journalistique. Nous veillons à ce que cette distinction soit clairement signalée.

    Par ailleurs, le choix de ce que nous publions et mettons en évidence relève de notre jugement professionnel. À cette fin, nous nous assurons que les éléments présentés reflètent la gamme des opinions que l’auditoire a exprimées sur un sujet.

  • Documentaires d’opinion

    À l’occasion, nous diffusons des documentaires journalistiques qui reposent sur une seule perspective. Nous diffusons ces documentaires pour les raisons suivantes :

    • 1. Ils présentent une perspective personnelle forte, qui donne un éclairage sur un sujet ou un point de vue.
    • 2. L’auteur a une expertise ou une expérience singulière. Il peut être reconnu comme artiste ou spécialiste dans un domaine particulier.
    • 3. Les arguments sont forts et bien formulés. Ils offrent un éclairage particulier sur un sujet controversé et sont susceptibles d’enrichir le débat public.
    • 4. Le contenu d’information de la production est indépendant et n’est pas influencé par quelque source de financement que ce soit.
    • 5. Nous diffusons la provenance des principales sources de financement. Si ces sources sont des groupes de pression ou des agences gouvernementales, nous en informons le public.

    Nous identifions les documentaires d’opinion comme tels lorsque nous les diffusons.

    Au fil du temps, nous tentons de contrebalancer les thèses diffusées en publiant d’autres perspectives et opinions sur le même sujet, dans d’autres émissions ou segments d’émissions, ou sur d’autres plateformes. Lorsque le sujet est très controversé, nous envisageons de programmer des émissions complémentaires présentant d’autres opinions dans un délai opportun.

    Les animateurs et journalistes de Radio-Canada ne participent pas à des documentaires d’opinion et n’en réalisent pas.

    Avant l’acquisition et la diffusion d’un documentaire d’opinion, nous devons consulter le directeur.

Outil de soulignement de texte